C’est un grand cycle de travail autour du sable, qui s’est ouvert avec la création du PSCHUUU en 2014.

Manipuler la matière au travers de l’électronique et du code, partager des émotions et des sensations, immerger le public dans d’autres territoires visuels et sensitifs, telles sont les voies que nous explorons…

Laisser un commentaire